Quelle chance et quelle responsabilitĂ© d’ĂŞtre la 6Ă©me gĂ©nĂ©ration au domaine. Voici en quelques lignes l’histoire des Hirissou.

A Gaillac, berceau du vignoble, cela fait trois siècles que la Famille Hirissou exploite ses vignes. Elle est profondĂ©ment enracinĂ©e dans cette terre des deux rives du Tarn. Avec la naissance de Pierre Hirissou en 1827, les premiers pieds de vigne furent plantĂ©s. Nous pourrions peut ĂŞtre remonter plus loin mais les Ă©critures anciennes ne nous ont pas livrĂ© tout leurs secrets. C’est en 1855 avec la naissance de son fils : Antoine Hirissou, que le vignoble se dĂ©veloppe de façon considĂ©rable.

Avec la construction d’un chai au centre de Gaillac, il reste d’Antoine la mĂ©moire d’un commerçant et d’un gestionnaire avisĂ©. En arrivant Ă  stocker trois rĂ©coltes dans sa cave, il ne vendait que les annĂ©es mauvaises lorsque le vin Ă©tait rare. Tous les marchands savaient qu’il y avait toujours du vin chez la Famille Hirissou Ă  condition d’y mettre le prix. C’Ă©tait Ă  l’Ă©poque une denrĂ©e aussi importante que le pain. C’est ce qu’on appelle le sens du commerce !

Mes parents, Jean Paul et Dominique Hirissou, ont repris le domaine familial en 1976.
Dès leur arrivée le choix est pris de miser sur toujours plus de qualité. La recherche du meilleur terroir est primordiale pour y parvenir. Une cave adapté à produire des vins de grandes qualités et un outil superbe pour l’oenotourisme est construit. Le domaine du Moulin est née et avec lui son image de régularité et de grande qualité. Ce n’est pas une marche qui fut montée mais bel est bien un escalier. Oui le mot visionnaire est parfait pour décrire mes parents !

Depuis 2002, j’ai les clés du domaine avec comme idée que l’on peut faire des grands vins à Gaillac. Après des études de viticultures et d’œnologie et avoir travaillé en Californie, j ai repris le domaine familial. Ma plus grande chance est d’avoir toujours eu carte libre pour dessiner le futur de mon domaine. Depuis 15 ans je modèle, je tente, je réussi, je rate, dans un seul but : faire un grand vin. Ma famille et mes deux passions m’aident dans cette aventure. La fauconnerie et la corse sont mes deux sources d’inspiration : La recherche du vin polyphonique………

Nicolas Hirissou

> 1977 : début du fermage de 10 hectares sur les terroirs de graviers de la commune de Florentin
> 1995 : Construction de la nouvelle cave
> 2001: Achat de 12 hectares sur la rive droite de la propriété de Monsieur Jeansou tout proche de la cave lors de mon installation.
> 2002: Création de la cuvée florentin (100% braucol). Plusieurs fois coup de cœur guide hachette classé parmi les meilleurs vins du monde par un journaliste allemand
> 2005 : Plantations de parcelles Ă  7500 pieds hectares. Uniques Ă  gaillac
> 2006 : Création de la cuvée cette année là
> 2009 : Création de la cuvée faucon
> 2010 : Achat de la propriĂ©tĂ© sur la commune de Florentin jusqu’alors travaillĂ©e en fermage.
> 2012 : Début du développement de l’export au domaine au USA
> 2014 : DĂ©but du travail en agriculture biologique pour les 6 hectares Ă  7500 pieds hectares
> 2015 : Création de la cuvée de l’aigle Cinto
> 2017 : Naissance du « Clos la Maurinié »